Objectif

Conseiller en Développement Personnel.

Une autre appellation anglaise souvent utilisée est « coach ». Mais je vais préférer la dénomination française, à mon avis plus explicite.
Parce qu’on s’adresse à des gens dont les parcours, les problématiques, les situations sont très différentes, cette activité demande une compétence principalement au niveau des qualités humaines, mais aussi dans de nombreux domaines. Parmi ces domaines, mais non exhaustivement, le conseiller doit posséder une connaissance au moins de base en psychologie, communication, gestion du stress, méthodes d’aides (de soins, de mieux-être) existantes, et même anatomie-physiologie.

La tâche de départ est l’identification de la demande de la personne, reconnaître son environnement, et évaluer le parcours à effectuer pour l’aider à arriver à son/ses buts, répartis dans le temps, sur le nombre de séances nécessaires.

L’erreur commune est de projeter sur le patient en fonction de cours appris, de stéréotypes, ou d’une volonté personnelle. Alors qu’en fait, il est important de percevoir le parcours dans sa globalité, l’individu de manière holistique, et de chercher les moyens pour accompagner la personne vers ce qui apparaît comme étant le plus bénéfique. Il conviendra parfois de réorienter le patient vers un autres professionnel, expert dans une technique qui pourrait être mieux adaptée.

Ce raisonnement s’applique à un individu, un couple, groupe, une équipe, au sein d’une association, d’une entreprise, d’une administration.

Et pour cela, je me propose de vous aider.